Formule Polytechnique Montréal a remporté son pari lors de la compétition Formula SAE Michigan, une des plus importantes compétitions d’ingénierie inter-universitaire au monde, qui avait lieu du 8 au 11 mai au Michigan International Speedway. L’équipe de 15 étudiants qui représentait Polytechnique Montréal a su tirer profit des développements faits sur la dernière monoplace, la FPM19, pour atteindre son objectif et faire un premier top 10 de l’histoire de l’école à cette compétition. Un exploit remarquable compte tenu du niveau toujours plus élevée de la Formula SAE en Amérique du Nord. 

Les étudiants de Polytechnique Montréal ont fièrement représenté leur école et Montréal lors de la compétition FSAE Michigan, au début du moi de mai.

Une compétition gagnée d’avance? Pas vraiment…

La compétition parfaite n’existe pas en Formule SAE: les étudiants de Formule Polytechnique Montréal le savent bien. La clé du succès réside dans la constance, et il est nécessaire de bien performer dans l’ensemble des huit épreuves de la compétition pour atteindre le sommet du classement général.

Dès la première journée de compétition le mercredi, l’équipe s’est affairée à passer le plus rapidement possible les inspections techniques afin de s’assurer plus de liberté pour la journée du jeudi, pendant laquelle a lieu les trois épreuves statiques. Lors de cette deuxième journée de compétition, l’équipe a réussi à sécuriser des points importants en performant très bien aux épreuves de Design, Presentation et Cost, en même temps de réussir l’une après l’autre les vérifications techniques du Tilt Test, Noise Test et Brake Test. Après une journée cruciale qui s’était déroulée sans embuche, l’équipe de FPM était prête à s’attaquer aux épreuves dynamiques du vendredi.

Dès l’ouverture des portes du Michigan International Speedway à 7h30 am, l’équipe était présente afin de prendre part le pls tôt possible à des essais dans la zone dédiée par les organisateurs. Dès 10h00, les membres étaient prêts à enregistrer le premier temps à une épreuve dynamique pour la FPM19 à l’accélération, et ensuite au Skidpad, une figure en « 8 » sur laquelle le pilote doit exécuter deux tours de chaque côté. La matinée fut cependant quelque peu décevante: les temps enregistrés n’étaient pas à la hauteur des attentes. Ceux-ci ne seront pas améliorés de beaucoup en après-midi, laissant l’équipe sur son appétit. C’est à l’épreuve d’autocross toutefois que la FPM19 a pu montrer ce dont elle était réellement capable. Après des temps respectables aux premiers essais, c’est entre les mains du second pilote que le bolide a pu afficher ses couleurs: FPM obtenait le 8e meilleur temps à cette épreuve. L’équipe se classait à ce moment, selon les résultats provisoires, 22e. Les attentes étaient dorénavant très hautes pour l’endurance, qui avait lieu le jour suivant.

L’endurance: terminer, et terminer vite

La journée du samedi s’accompagne habituellement d’une certaine fébrilité pour tout étudiant qui prend part la compétition FSAE Michigan. C’est pendant cette journée que toute la théorie peut être validée ou invalidée, que tous les efforts peuvent être récompensés ou prouvé vains et que la (non-)préparation peut se transformer en (mal)chance. C’est le samedi qu’a lieu l’épreuve d’endurance, qui peut faire basculer – pour le mieux comme pour le pire – toute la compétition. Cette épreuve vaut 275 points sur 1000, et les 100 points de l’épreuve de Fuel Efficiency en dépendent aussi uniquement.

Objectif #1: terminer l’épreuve. Objectif #2: terminer vite.

Grâce aux résultats extraordinaires de la veille à l’autocross, FPM commençait son endurance parmi les dernières, aux côtés d’équipes quasi-professionnelles comme Global Formula Racing (Oregon State) et de Universitat Stuttgart, respectivement 6e et 1ère au classement mondial actuel. La tâche n’était pas mince. Malgré quelques ralentissements dus à des voitures arrêtées et deux cônes frappés, les pilotes ont su montrer le potentiel de la FPM19 sans pour autant sortir des limites du bolide. Après 11 tours de la piste de 2km, le deuxième pilote franchissant le drapeau à damier, complétant l’épreuve avec un temps plus que respectable… les résultats officiels restaient à venir.

Au-delà des attentes

Après une attente insupportable jusqu’à la cérémonie de remise des prix, toute l’équipe s’est réunie sous le chapiteau principal pour finalement savoir si son objectif fixé près d’un an avant était atteint. C’est évidemment avec une fierté inexprimable que les membres sont montés sur la scène, en compagnie d’équipes que jamais ils n’auraient pensé pouvoir vaincre il y a seulement quelques années, lorsque Polytechnique Montréal a été appelée parmi les équipes du top 10. Imaginez leur fierté lorsqu’on leur a présenté non pas le trophée de la 10e ou de la 9e, mais celui de la 7e position.

Overall: 7e position sur 109 équipes (689.5 points /1000)

Design: 19e (90/150)
Presentation: 28e (62.2/75)
Cost: 25e (66.78/100)

Acceleration: 50e (53.28/100)
Skidpad: 27e (40.13/75)
Autocross: 8e (91.45/125)
Endurance: 6e (194.7/275)
Fuel Efficiency: 3e (91/100)

Tous les membres étaient heureux de voir la FPM19 compléter la 10e endurance d’affilée de l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *